Mois : octobre 2012

Rendez-vous chaque mois avec les portraits de vignerons !

Vous pourrez désormais retrouver chaque mois sur le Blog du Champagne, les portraits de vignerons.

Découvrez les personnalités qui font les valeurs des Champagnes de Vignerons !

 

Nouvelle page consacrée aux Cépages Champenois

Découvrez la nouvelle page consacrée aux Cépages champenois !

Vous découvriez les 3 cépages champenois principaux ainsi que 4 autres beaucoup plus rares.

Pour visiter la page suivez ce lien : Les cépages de Champagne ou dans le menu en haut à gauche.

Dégustation : Champagne Henriot, Blanc de Blancs

La cuvée Blanc de Blancs du Champagne Henriot est composée à 100% de Chardonnay issu des villages de : Oger, Avize, Chouilly, Vertus, Montgueux, Trépail, Epernay, Vitry.

L’assemblage se compose de 30% de vins de réserve.

 

À l’œil :

Une robe or pâle.

Bulles nombreuses.

Au nez :

Le premier nez est d’un fruité acidulé avec des arômes d’agrumes, notamment le citron.

En bouche :

La première bouche est vive et franche.

La bouche se révèle ensuite minérale et profonde.

Des arômes de brioche, de noisette grillée, typique du Chardonnay.

La finale acidulée est conforme au nez, agrémentée d’une délicieuse amertume qui nous rappellent le pamplemousse.

Une longueur en bouche convenable.

Un Champagne bien fait, qui représente bien le travail de Laurent  Fresnet le chef de cave de la maison.

 

Prix : Environ 30 € l’unité

Bilan de la vendange 2012 vue par 2 Vignerons Champenois

Champagne Tarlant – Secteur, Vallée de la Marne sur Oeuilly et Aisne Celles-lès-Condé – http://www.tarlant.com/

Par Benoit Tarlant,

Alors cette année 2012 !
Faut-il vraiment relater à nouveau cette saison viticole ? Il est peut-être trop tôt pour se remettre dans les conditions que l’on a vécues.
Je retiendrais ces moments de désespoir quand on voyait les raisins disparaitre jour après jour.
Et face à cela, on se souviendra aussi de cette abnégation vigneronne où la moindre accalmie nous servait à protéger le vignoble.
Y croire, toujours y croire, et continuer à travailler dans les vignes, jusqu’au bout, sans relâche.

Nous savions que la récolte serait faible en quantité, c’était encore plus dur à Celles-lès-Condé (où les orages de Mai ont amplifié les pertes) qu’à Oeuilly, mais l’espoir d’une belle vendange subsistait grâce à ce mois d’août ensoleillé.

Et je ne sais si c’est une forme de récompense à cette saison épique, mais la vendange 2012 est magnifique.
Quand je goûtais les grains de certains terroirs emblématiques, je sentais déjà toute la force qui s’en dégageait et la joie du millésime à venir.
Elles sont rares les années où tu ressens cela, avant même de vinifier les jus.

Ajouté à cette belle cueillette, un pressurage soigné et rigoureux afin de recueillir les jus les plus équilibrés sans les impacts de la saison.
Si tu veux des chiffres,  la moyenne six cépages confondus, dans le chai, ça donne 10,9 alc.pot. – 8,50g acidité – 3 Ph (mais bon, ça ne veut pas dire grand chose en tant que tel).
Par contre au gout des tout premiers vins clairs, cette force, cette longueur, cette précision, c’est superbe, ça promet de très grandes dégustations ce printemps et dans 10 ou 20 ans. »

Benoit Tarlant

 

Champagne Daniel Pétré & Fils – Secteur, Côte des Bar à Ville sur Arce – http://champagnepetre.tumblr.com/

Par Vincent Pétré

Les années se suivent, mais ne se ressemblent pas. C’est bien là où réside l’art du vigneron qui doit sans cesse s’adapter afin de tirer la quintessence de ce qu’offre dame nature !

Une année contrastée

Avant de parler de la vendange 2012, revenons si vous le voulez bien brièvement sur les particularités de cette année dans la Côte des Bar !

Tout d’abord, le printemps et l’été nous ont fait craindre un millésime très difficile en raison de gelées, de grêles et d’une pluviométrie importante entrainant une lutte raisonnée de haut vol. L’arrière-saison, de la mi-juillet jusqu’à la fin des vendanges, a quant à elle été on ne peut plus radieuse avec de vraies températures estivales. Les raisins se sont même par endroits offert le privilège de bronzer un peu trop fort (échaudage occasionnant une perte de 10% voir plus).

Des vendanges sur la durée, mais exceptionnelles

L’écho des vendangettes résonne dans nos parcelles de pinot noir de Ville sur Arce dès le mardi 11 septembre. Nous commençons par les parcelles les plus touchées par les gelées où les rendements ont bien du mal à atteindre les 3000kg/ha.

Bien que les rendements soient faibles, la qualité est exceptionnelle. Les baies sont saines, gorgées de sucre (11°) et dotées d’une acidité optimale (7-8°). Déjà, nous nous laissons à rêver d’un millésime !

Mais c’était sans compter sur le caractère de Monsieur Chardonnay, qui décide de faire un caprice avec une maturité plus réservée. Tant pis, nous décidons de prendre le risque de faire une pause de 11 jours en espérant que le soleil se maintienne afin que les baies gagnent en couleurs. Bien nous en a pris, malgré un bref épisode de pluie, nous reprenons les vendanges le 1° octobre au matin, sous le soleil avec un chardonnay rayonnant qui nous laisse espérer que 2012 sera un grand millésime.

Vincent Pétré

« Le marketing du goût » Un ouvrage marketing pour les vignerons.

 

 

Un ouvrage intéressant pour les vignerons.

Description :

La baisse de consommation du vin en France est une réalité qui interpelle. L’augmentation de celle-ci dans d’autres parties du globe n’en reste pas moins vraie. La filière vitivinicole doit donc réfléchir sur la place et le goût du vin aujourd’hui. Doit-on produire un vin de raison, en accord avec la demande, ou un vin de cœur, reflet du terroir ? Ce précis ne donne pas de solutions miracles pour vendre le vin, mais des pistes de réflexions sur le management technique de l’exploitation en lien avec les marchés qu’elle fournit. Il s’adresse à tous ceux, acteurs ou non de la filière, qui souhaitent dépasser l’image d’Épinal du vin pour y porter un regard contemporain en phase avec l’époque, les contraintes et les opportunités de chacun.

Auteurs : Nicolas Guichard

Editions : Féret

Prix : 9,90€

 

Dégustation : Champagne Cattier, Brut Antique Blanc de Blancs Premier Cru

 

La cuvée Brut Antique Blanc de Blancs Premier Cru est composée à 100% de Chardonnay avec un dosage à 10 grammes de sucre / litre.

À l’œil :

Une couleur or vif.

Mousse très onctueuse.

Au nez :

Le premier nez aborde directement les notes florales, fleur de sureau et fleur d’acacia.

Après quelques minutes dans le verre, des arômes d’amande font leurs apparitions.

En bouche :

Le premier palais donne le tempo avec une vivacité et une très belle fraîcheur.

Une bouche différente du nez avec des arômes un peu plus beurrés.

Une trame toujours vive et fraîche vient propulser des arômes de fruits à chairs blanches, abricots, litchis.

On retrouve les fruits en fin de bouche avec une petite note de miel.

 

Une longueur en bouche étonnante.

Un Champagne parfait idéal à l’apéritif ou sur un cabillaud.

 

Prix : Environ 28 € l’unité

Le concours Champagne en cuisine 2012

Filet de volaille farci et champagne millésime 2005 de L Bernard – Pitois

Cette année 30 blogueurs culinaires ont été invités à élaborer des recettes accompagnées de champagnes de vignerons.

Après deux étapes de sélection par un jury de professionnels de la gastronomie et du vin, les quatre finalistes réaliseront leurs recettes et présenteront leurs accords au restaurant l’Assiette Champenoise à Reims, le 3 décembre 2012, pour la grande finale.

Le programme de la version 2012 porte sur les Champagnes de vignerons millésimés, chaque blogueur a ainsi reçu deux bouteilles de Champagnes de Vignerons et travaillées sur les accords mets et vins idéaux en fonction du champagne choisi.

Découvrez les recettes en image : http://pinterest.com/champvignerons/concours-champagne-en-cuisine-2012/

 

Plusieurs dates

Le 1er octobre

Les blogueurs publient leur recette sur leur blog et invitent leurs lecteurs à s’exprimer sur les Champagnes de Vignerons. Le meilleur commentaire permettra à son auteur de remporter une bouteille de Champagne de Vigneron. Pour accéder à la liste des blogueurs participants au concours et mettre un commentaire, rendez-vous sur : https://www.facebook.com/ChampagnesdeVignerons?ref=ts&fref=ts#!/ChampagnesdeVignerons/app_305927716147259

Le 23 octobre

Akrame Benallal, jeune chef étoilé et ambassadeur de charme de la marque Champagnes de Vignerons, accueillera le jury composé d’Arnaud Lallement, chef de l’Assiette Champenoise, d’Olivier Cossy, vigneron, de chef Damien, blogueur et fondateur de 750g et de Geoffrey Orban, ambassadeur français du champagne 2006. Ils sélectionneront les 10 blogueurs qui auront réalisé les recettes les plus prometteuses. Le critère de sélection le plus important étant l’accord met/vins et l’argumentation sur le choix de cet accord.

 

Le 16 novembre

Les 10 blogueurs retenus seront invités au Salon du Blog Culinaire à Soissons du 16 au 18 novembre afin de participer à des « Masters Classes » : des ateliers qui auront pour objectifs d’optimiser les recettes de chaque blogueur et de découvrir des associations mets/Champagnes exclusives !

Au terme des ateliers, quatre blogueurs seront sélectionnés pour participer à la finale du jeu concours « Champagne en Cuisine ! » des Champagnes de Vignerons.

 

Le 3 décembre : la finale !

Comme chaque année, c’est au sein de la célèbre maison l’Assiette Champenoise, tenue par le chef étoilé Arnaud Lallement, que se déroulera la finale du concours Champagne en Cuisine.

Le jury de professionnels de qualité sera présent pour désigner le lauréat 2012 du concours. Les quatre candidats auront ainsi 1H30 pour réaliser leur recette dans les cuisines de l’Assiette Champenoise.

Le vainqueur gagnera un weekend VIP en Champagne ; des lots de consolation sont bien sûr prévus pour tous les participants !

Source : champagnedevignerons.com

Dégustation : Champagne Jacques Selosse, Millésime 2002

Le millésime 2002 du Champagne Jacques Selosse est issu de 2 parcelles de Chardonnay situées sur le terroir Grand Cru d’Avize. Anselme Selosse utilise ses 2 parcelles pour faire cette cuvée millésimée depuis 1975. Il n’existe que 3600 bouteilles pour ce millésime 2002.

 

À l’œil :

Vêtu d’une belle robe ambrée avec bulles rares mais très fines.

 

Au nez :

Le premier nez est somptueux, brioché, vanillé avec une vraie profondeur.

Après quelques minutes dans le verre il dévoile ses arômes de noix et pomme mûre.

Les épices se dévoilent, notamment le safran et la cannelle.

 

En bouche :

Une attaque vive sur la minéralitée qui apporte une tension véritablement exceptionnelle !

C’est avec une précision chirurgicale que cette tension va accompagner des arômes de fruits confits, poires, abricots et pommes bien mûres.

La tension est quasi éternelle !

Un Champagne racé, structuré, profond où la matière réveille la totalité de nos papilles.

Un grand Champagne, une tension digne des plus grands bourgognes, une minéralitée typique de l’origine des parcelles (Avize).

Sans hésitation je peux dire que ce millésime 2002 du Domaine Jacques Selosse fait partie des plus beaux Champagnes que j’ai eu la chance de déguster.

 

Prix : Environ 130 € l’unité

 

Quelques mots sur le Champagne Marie-Noëlle Ledru

Le Champagne Marie-Noëlle Ledru est installé à Ambonnay dans la Montagne de Reims. La particularité de ce domaine n’est autre que Marie-Noëlle Ledru elle-même, elle vinifie avec passion la totalité des Champagnes du domaine depuis 1984.

Le domaine possède tout naturellement une majorité de Pinot Noir, notamment sur les communes d’Ambonnay et de Bouzy.

La surface totale est de 5,8 hectares où le Pinot Noir représente 4,80 hectares et le Chardonnay 1 hectare.

En excellente vinificatrice Marie-Noëlle Ledru élabore des Champagnes de caractère et de grandes races avec toujours une pointe féminine de tendresse et de subtilité.

La production annuelle est de 25 000 bouteilles et tant à fléchir d’années en années à l’approche d’un repos bien mérité.

La « Cuvée du Goulté » est une parfaite représentation du savoir-faire de Marie-Noëlle Ledru : un Blanc de Noirs composé de 100% de Pinot Noir d’Ambonnay, doté d’une bouche crémeuse, avec une belle matière, de la minéralisée et une finale généreuse.

 

Propulsé par WordPress & Blog du Champagne