Comment déguster un Champagne ?

 

La dégustation d’un Champagne peut être déroutante pour un amateur de vin tranquille, car les bulles perturbent les points sensoriels d’une dégustation classique. Il vous faudra obligatoirement un temps d’adaptation, je vous conseille une dégustation régulière de Champagne brut sans année pour une adaptation correcte.

Pour les amateurs avertis, je vous conseille des Champagnes de vignerons ou des cuvées spéciales de maisons, car les Champagne de grandes consommations restent des vins trop faciles d’accès au niveau gustatif et reste simple.

Ne pas manger trop sucré ou épicé, pour les fumeurs ne pas arrêter de fumer une demi-journée pour pouvoir apprécier la grande cuvée que vous allez déguster le soir, ce serait pire, car votre palais étant habitué à la cigarette le fait d’arrêter vous ferait perdre tous vos repères.

Conseil important, déguster le Champagne dans une flute, car celle-ci étant plus fine, les arômes seront plus concentrés et les bulles auront une meilleure durée de vie, surtout préférez la coupe de Champagne en verre et non en plastique !

 

 

Température de service optimal pour un Champagne : 8 et 10°C

Maintenant, nous allons pouvoir commencer la dégustation, il y a trois étapes, la vue, le nez, la bouche.

La vue :

On commence par regarder la persistante de la mousse lorsque le Champagne est versé dans le verre, si la mousse retombe instantanément ou si elle redescend lentement avec élégance, ensuite les bulles, si elles forment de beaux cordons de bulles ou non, tous ses critères peuvent être altérés par le verre que vous utilisez.

Le nez :

Bien attendre que le Champagne se calme, c’est à dire plus ou moins 2 minutes qu’il soit légèrement moins pétillant, celui-ci pourrait vous troubler. Bien faire tourner le Champagne dans le verre pour dégager les arômes, ensuite mettez votre nez au-dessus ou dans le verre pour pouvoir percevoir tous les arômes, mais attention pas plus de 5 secondes sinon vos perceptions seront brouillées par le gaz que laisse échapper les bulles.

Sur certains Champagne notamment les millésimes au bout de quelques minutes le nez va évoluer, c’est-à-dire que les arômes vont progressivement changer, on dit que le Champagne s’ouvre.

La bouche :

Dans un premier temps, prendre qu’une petite quantité dans la bouche, se familiariser avec le vin, découvrir le premier palet, ensuite en prendre un peu plus et l’aérer en bouche c’est-à-dire faire entrer de l’air dans la bouche. Par la suite, brasser légèrement le Champagne pour qu’il libère ses arômes. Un champagne s’analyse comme tout vin tranquille : structure, équilibre, matière… Si vous le pouvez lors d’un repas qui est en adéquation avec votre Champagne.

Vous allez donc maintenant pouvoir apprécier les arômes, apprécier l’assemblage du Champagne, son millésime, sa qualité (ex : blanc de blanc) les dégustations à l’aveugle laissons-les pour les guides, nous nous savourons le produit ainsi que son histoire et sa qualité.

 

 

Cette vidéo ne suit pas les conseils précédents à la lettre, mais vous donne une idée générale d’une dégustation « sans prise de tête », bon visionnage et merci à Aurelia Filion pour cette vidéo voici son site : busurleweb.com

Aurélia Filion est une importatrice de vin au Québec.

 

Précédent

Le Web Journal du Champagne

Suivant

Photo de grappe le 18/06/2011

  1. Merci pour les conseils. C’est vrai que l’entrée de gamme des grandes marques de champagne sont toujours décevantes

Laisser un commentaire

Propulsé par WordPress & Blog du Champagne