Histoire du pionnier de la biodynamie, le Champagne Fleury

C’est à Courteron dans le vignoble de la côte des Bars, dans l’Aube, que l’histoire du Champagne Fleury débute, un seul mot pour décrire leurs buts, l’innovation !

Dans les années 1900 Émile Fleury vigneron et surtout pépiniéristes, après avoir vu les dégâts provoqués par le phylloxera il décide d’implanter au sein de son vignoble des pinots noirs greffés pour résister à cet insecte et a sa maladie.

C’est en 1929 après une crise économique et donc une chute du prix des raisins que Robert Fleury décide de vinifié sa propre production pour en faire un Champagne.

Mais c’est en 1970 que le Champagne Fleury va avoir une des premières réflexions de protection biologique, au début elle va être perçue par les autres viticulteurs comme un ovni, pourtant Jean-Pierre Fleury, fils de Robert, va faire des recherches pour favoriser le travail du sol et le traitement par le biais de molécule organique sur son vignoble.

C’est en 1992 qu’il convertit la totalité de son vignoble en culture biodynamique, autant dire un des premiers en Champagne.

Le Champagne et surtout le savoir-faire du Champagne Fleury sont une référence en Champagne.

L’aube est productrice de Champagne innovant, sans la renommé de leurs vignobles il cherche donc de l’originalité dans leurs vinifications, une originalité appréciée des plus connaisseurs.

 

Voici un exemple de cuvée parmi la gamme Fleury :

 

Cette cuvée a été élevée de façon traditionnelle et authentique à partir des mouts de nos plus vieilles vignes.

Seules les levures indigènes du raisins ont permis la fermentation naturelle, en fut de chêne de 200 litres.

Une grande complexité aromatique caractérise cette cuvée, à l’image de celles dont il avait le secret.

Précédent

Nathalie Garçon pour le Champagne Pol Roger

Suivant

Dégustation : Champagne Drappier, Cuvée Quattuor

  1. Borris Laforge

    blog superbe !

    vraiment que du bonheur à lire et de surcroit les articles sont vrai, de qualité et certaines photos sont directement prise du vignoble !

    bonne continuation

Laisser un commentaire

Propulsé par WordPress & Blog du Champagne