Cet investissement vise à accroitre les capacités de Moët & Chandon. Avec ce nouveau projet « Mont Aigu » la Maison vise la création d’une cuverie de 100.000 hectolitres avec 138 cuves d’une moyenne de 720 hl chacune, le tout sur une surface de 6000 m². Ce projet basé à Oiry est un investissement de 30 M € pour la filiale du groupe LVMH.

Ce projet qui a démarré au printemps dernier devra être opérationnel pour la vendange 2012. La cuverie sera équipée d’un système informatique inédit, ce système permettra le pilotage et l’automatisation des fermentations, la distribution des moûts et des vins depuis la réception des moûts jusque l’assemblage. Autre particularité la cuverie abritera également des petites cuves pour permettre de travailler en « parcellaire », c’est à dire isoler certaine parcelle de vignes pour les vinifier séparément. Il va falloir s’attendre à la sortie de nouvelles cuvées parcellaires chez Moët & Chandon…

Cet immense site ne va créer que 10 emplois du fait de son automatisation

La raison de la création de cette nouvelle cuverie est pour Moët & Chandon de partir à la conquête des pays émergents comme le Brésil, la Russie, l’Inde ou encore la Chine où Moët & Chandon est leader.

Au point de vue écologique le projet « Mont Aigu » suivra la démarche « Iso 14001 » en faveur du développement durable avec une intégration paysagère, esthétique, une bonne conduite des travaux, une consommation d’eau et d’énergie réduite.