La maison Laurent-Perrier était autrefois le plus gros producteur de coteaux champenois, désormais la production a été arrêtée définitivement. Ce coteau champenois est donc un 100% chardonnay, la date estimée de la bouteille est 1978.

À l’œil :

Belle robe orangée.

Au nez :

Premier nez sur les fruits secs, noix, noisettes avec une touche de caramel.

Vraiment très évolué, mais toujours une structure élégante.

Une belle complexité d’épices.

En bouche :

Le premier palais rond et gras, vraiment massif.

Arôme de fruits confits, notamment des notes d’orange.

Bouche relativement courte.

 

Peu d’émotion, c’était à prévoir c’est tout de même un vin plutôt vieux et je pense dépassé. Mais cela a été réellement intéressant et à vrai dire je m’attendais à bien pire, donc agréablement surpris par ce coteau.

Conseil : Un coteaux idéal avec un comté.

Prix : NC