Étiquette : dégustation

Dégustation : Champagne Jacquesson, Dizy – Corne Bautray 2002

La cuvée parcellaire Dizy – Corne Bautray est une parcelle de 1 Hectare de Chardonnay plantée en 1960. Elle possède un sol avec une faible teneur en calcaire, une structure argilo-limoneuse très riche en cailloux de meulière. C’est une parcelle orientée sud-ouest.

Vinifiée en un foudre de 40 hos, bâtonnage des lies, fermentation malolactique totale, 2 soutirages avant mise en bouteilles sans filtration le 3 juin 2003. 8 ans sur lies avant dégorgement effectué le 9 février 2011. Cette cuvée est non dosée.

À l’œil :

Magnifique jaune.

De beaux cordons de bulles fines.

Au nez :

Premier nez vraiment élégant.

Une belle minéralité s’en dégage.

Notes d’agrumes, pamplemousse, citron.

Pour finir sur une légère note de vanille.

En bouche :

Le premier palais est riche et élégant.

Ensuite une magnifique minéralité où prend place des notes de craie.

Notes d’agrumes, pamplemousse, citron, une belle vivacité qui laisse place ensuite à une magnifique mais discrète rondeur.

Un Champagne qui a 9 ans mais qui est d’une magnifique jeunesse et une magnifique structure

Une bonne longueur en bouche sur la minéralité.

 

Conseil : M. Jean Hervé Chiquet m’a conseillé de déguster cette cuvée avec des huitres, ce qui fait ressortir le côté minéral de cette cuvée.

Prix : 135 €

Dégustation, Champagne Pommery, Cuvée Louise 1999

La cuvée Louise de Pommery est composée de 60% de chardonnay d’Avize et de Cramant et 40% de pinot noir d’Ay, elle regroupe donc 3 grands crus de la Champagne.

Le pressurage s’effectue dans des pressoirs carrés traditionnels situés à proximité des vignes où sont retenus seulement 1800 litres de jus sur un pressurage de 4000kg alors que la réglementation autorise 2550 litres, de façon a préserver la qualité des raisins.

À l’œil :

Un jaune pâle qui reflète les 60% de chardonnay

Brillant avec d’élégants cordons de bulles.

Au nez :

Les traditionnelles notes briochées, belle rondeur.

Fine acidité qui rafraichit le palais, ensuite quelques arômes vanillés et d’agrumes.

Peu d’évolution, le Champagne garde ses caractéristiques, un Champagne très stable.

En bouche :

Attaque franche et délicate

Les notes minérales sont bien présentes, vraiment rafraichissantes.

Des notes de miel de beurre et de safran font leurs appréciables arrivées, vraiment plaisant.

Longueur en bouche faible au vu des caractéristiques techniques, disons que l’on s’attend à mieux.

Conseil : À boire en début de repas pour apprécier au mieux ses caractéristiques délicates ou en milieu de repas sur des brochettes de cabillaud citronnées.

PS : La cuvée Louise est un grand classique, mais peu d’originalité, cela est surement dû au vignoble exceptionnel composé de grands et premiers crus que la maison Pommery a perdu suite à un rachat. Ce vignoble appartient désormais au Champagne Veuve Clicquot. Mais la cuvée Louise reste un Champagne qui exprime tout de même un réel savoir-faire œnologique de la maison Pommery dirigé actuellement par le chef de cave de la maison, Thierry Gasco.

Prix : environ 120€ l’unité

Dégustation : Champagne Moët et Chandon, Brut impérial rosé

Bouteille oubliée dans la cave, donc aucune information sur l’année précise, pas d’information non plus sur les cépages qui compose ce Moët et Chandon, Brut impérial rosé.

À l’œil :

Rose/orangée, de fine bulle

Brillant et une belle mousse onctueuse.

Au nez :

Les aromes de fruit rouge, framboise, fraise

Première note de fruits rouges confits.

Après évolution les notes confites se précisent

En bouche :

Attaque fraiche et franche suivie d’une légère amertume.

Frais sur le premier palais, mais devient vite très chaleureux

Des notes de cerises a l’eau de vie viennent caressé le palais et des notes briochées

ensuite toujours cette amertume, presque gênante.

Bonne longueur en bouche avec un côté gras et fruité.

Cette bouteille est vieille de 7 ou 8 ans au vu du côté gras et confit de ce Champagne.

Conseil : Un dessert à la banane flambée pour bien faire ressortir le côté confit  et fruité de ce Champagne

Prix : environ 35€ l’unité

Dégustation, Champagne Demoiselle, La parisienne 2003

Champagne Demoiselle, La Parisienne 2003 est composée de 80% de chardonnay et 20% de pinot meunier, les chardonnays sont issus principalement de premiers et grands crus.

À l’œil :

Or pâle, fine bulle et cordon élégant

Mousse vive au service, mais retombe rapidement

Au nez :

Séduisant, frais

Les premières notes qui parviennent au nez sont les fleurs blanches, et fruit à agrumes à chair blanche également.

Après quelques minutes dans le verre le nez n’évolue pas, il reste précis toujours sur les fleurs blanches et agrumes.

En bouche :

Attaque très vive et fraiche

Acidité modérée et très plaisante

Les notes de fleurs blanches et de brioche parviennent en premier au palais, traduction des 80% de chardonnay.

Le Champagne se précise ensuite avec des notes de pamplemousse, abricot

Longueur en bouche courte, mais intense, sucrée et acidulée.

Conseil : Pour sublimé le Champagne et le met je conseil un lieu noir breton fumé, pourquoi breton ? Tout simplement pour la magie de la culinaire Française.

 

Prix : environ 33€ l’unité

 

Dégustation : Champagne Gosset, Celebris rosé 2003 Extras brut

Une belle dégustation en compagnie de Jean-Pierre Mareigner le chef cave de chez Gosset, dans les locaux du Champagne Gosset.

Avec un esprit d’artiste cet homme nous parle de son travail, sa passion et de son passé de professeur en sein de plusieurs maison familiale dont la maison familiale de Gionges, un homme ouvert, un homme passionné !

La cuvée Celebris rosé 2003 est composé de Chardonnay 68 %, Pinot noir 25 %, Pinot meunier 7 %. Le vin rouge utilisé pour l’assemblage est issu des communes de Bouzy et d’Ambonnay.

 

À l’œil :

Une couleur rose/orangée

Fine bulle et cordon élégant

Au nez :

Le premier nez est tout simplement superbe ! Un véritable bouquet de fruit rouge du jardin et fruit des bois.

La mûre et la framboise domine, après 10 minutes dans le verre, le nez évolue pour donner des notes beaucoup plus confite

En bouche :

Le premier palais est charnel et chaleureux avec des de fruit rouge confit qui caresse la langue, vraiment très gourmand.

Les fruits rouges laisse place aux épices, la cannelle et le clou de girofle dominent sans masqué les notes acidulées des fruits rouges.

Une belle longueur en bouche qui apporte chaleur et douceur.

Conseil : Un poulet au curry avec ce Champagne… et la terre s’arrête de tourner…

Prix : environ 110€ l’unité

 

Dégustation : G.H. Mumm – Cuvée R.Lalou Millésime 1998


A l’œil :

Le jaune doré est prédominant, les bulles délicates, élégantes.

Au nez :

Premier nez stupéfiant de fraicheur malgré les 13 ans d’âge de ce millésime 1998, des notes de fruit à chair blanche puis de cannelle.

En bouche :

Le premier palais frais et vif, laissant ensuite place à un bouquet complexe qui comprend des arômes d’agrumes, de pain grillé et d’épice. Le dernier palais laisse place à la minéralité puis à une chaleur qui laisse place à des notes torréfier.

Du premier palais au dernier, la Cuvée R.Lalou Millésime 1998 dévoile la qualité de la sélection parcellaire par des notes élégantes et subtiles.

La longueur en bouche est quant à elle courte par rapport au potentiel du vin, mais est raisonnable.

Conseil : Laisser le Champagne évoluer dans le verre 5 min, il s’ouvrira et laissera s’échapper des notes plus mielleuses et gourmandes.

Pour une dégustation et une publication des commentaires de votre cuvée de Champagne, veuillez prendre contact avec nous ici.

 

Prix : environ 125€ l’unité

Propulsé par WordPress & Blog du Champagne