Étiquette : rosé de saignée

Dégustation : Champagne Coessens – Lieu-dit Largillier, Rosé de saignée

La cuvée Rosé de saignée, comme l’ensemble de la gamme du Champagne Coessens est issue d’une seule et même parcelle : Largillier à Ville-sur-Arce. Cette parcelle est entièrement plantée en Pinot Noir.

La particularité de cette cuvée vient du fait qu’elle a été foulé (écrasé) avec les pieds pour que les pellicules du raisin soient en contact avec le jus lui donnant cette couleur saumoné.

La production de cette cuvée Rosé de saignée est d’environ 1 000 bouteilles par année.

 

À l’œil :

Belle robe saumon soutenu.

De belles bulles fines et délicates ainsi qu’une mousse onctueuse.

Au nez :

Premier nez, complexe et fruité.

Les notes de fruits rouges dominent avec élégance.

La fraicheur nous apporte des notes acidulées en restant sur les fruits rouges frais.

Les cerises et les mûres que dégagent le nez sont incroyables.

En bouche :

Le premier palais est délicat et frais toujours sur les fruits rouges.

C’est ensuite que le vrai caractère du vin se révèle, riche et complexe

Les fruits rouges domine toujours avec toujours avec des arômes de bonbon acidulé

 

Conseil : A déguster sans accompagnement, cette cuvée ce suffit à elle-même de par sa gourmandise.

Prix : environ 38 €

 

 

 

Sélection de Champagne rosé

 

 

Vous avez été nombreux après l’article précédent à envoyer des mails pour avoir quelques références en Champagne rosé.

Voici donc une sélection de 3 Champagne rosé pour l’été ! un rosé de saignée, un rosé d’assemblage et un rosé millésimé.

 

– Champagne René Geoffroy, Blanc de rose

Rosé obtenue par macération ( dit de saignée) avec un assemblage de 60% Pinot noir et 40% chardonnay.

Lien : Blanc de rose

Prix : 38€

 

– Champagne Christophe Mignon, rosé

Rosé obtenu avec un assemblage comportant 100% de pinot meunier

Lien : Cuvée rosé

Prix : 30€ (Prix caviste)

 

Champagne Ruinart, Dom Ruinart rosé 1996

Élaboré comme un rosé d’assemblage, ce Champagne rosé millésimé 1996 est composé de 84 % de chardonnay et 16% de pinot noir.

Lien : Dom Ruinart rosé 1996

Prix : Environs 200€

 

 

Comment choisir son Champagne rosé pour l’été

L’été est bien arrivé et l’heure des vacances a sonné, avec cette chaleur étouffante on a envie de se désaltérer avec… un bon Champagne rosé !

Il y a plusieurs sortes de rosé de Champagne, le traditionnel Brut sans année, le millésimé et également le rosé de saignée (issu d’une courte macération).

Si vous voulez un Champagne rosé pour un apéritif sur la plage ou encore pour accompagner un repas léger type pizza ou pâté en croûte, choisissez plutôt un rosé Brut sans année, il sera plus gourmand, fruité et frais, avec des notes acidulées, idéales pour les gourmands.

Si vous êtes à la recherche d’un rosé pour accompagner un repas un peu plus élaboré, par exemple, une salade de homard ou encore un risotto aux truffes et aux poires dans un petit restaurant de bord de mer, choisissez plutôt un rosé millésimé, il sera plus mature et plus évolué, il développera des notes de fruits confie et sera plus évolutif et intéressant.

Enfin si vous recherché un rosé fruité ou l’on a l’impression de croqué dans un panier empli de fruits rouges, tournez-vous vers un rosé de saignée, qui est un rosé qui a subi une courte macération, qui apporte au Champagne un fruité reconnaissable et très gourmand qu’on en oublierait que… « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, sachez consommer et apprécier avec modération. »

Pour les fromages préférer un chaource, munster ou encore un rocamadour.

Pour les desserts, évité les rosés millésimés, car le sucre de votre dessert va altérer la perception de ses arômes complexe et délicate.

Info : La température de service idéal pour un Champagne rosé est 7-8°C voir 8-9°C pour un millésimé, ça lui permet de faire ressortir de belles notes fruitées.

 

Propulsé par WordPress & Blog du Champagne